De tèxtes de Joan-Claudi Foret sus Youtube, per Joana e Marjolana Petit Bestiari

Oc




Benvenguá sus Bartavèl

Çai sietz dau latz d'Anonai en país Bedòç en Vivarés



Bienvenue sur Bartavèl.
Ce site est dédié à l'occitan de la région d'Annonay en Ardèche.

Cette zone géographique se trouve à la limite du parler occitan, à la frontière avec le franco-provençal.
La province du Languedoc présentait autrefois une avancée en forme de bec vers le nord, ce bec étant la région d'Annonay. C'est ce qui aurait valu à cette région son appellation de "País Bedòc" ( lo país bèc d'Òc)

Contrairement à ce que l'on trouve dans d'autres régions, la séparation entre les zones linguistiques est tranchée, les limites sont trés précises, au village près.( cf les travaux de Pierre Bec, Jean-Michel Effantin).
L'Occitan de la région annonéenne est classé dans le Nord Occitan Vivaro-Alpin, vastes zone qui s'étend de la Loire au Pô, des montagnes ardéchoises aux vallées italiennes de la région de Cuneo

Pourquoi Bartavèl?
Un avantage indéniable du net est la possibilité de mettre du son dans les documents. Nous avons privilégié cette option dans ce site.
Il y aura donc beaucoup de paroles !!
Chaque fois que vous trouverez cette icône, vous pouvez cliquer dessus pour entendre le texte en occitan

Si bartavèl est surtout employé dans le sens de bavard, rappelons que ce mot signifie aussi le claquoir du moulin ( l'image parle d'elle-même !!) et aussi loquet de porte.
Si bartavèl permet d'ouvrir la porte vers la culture d'oc, alors il mérite encore plus son nom.

Si l’Occitanie n’a jamais été un Etat, c’est, depuis le haut Moyen-Age, une culture et une civilisation dont les valeurs ont été véhiculées par l’occitan. Ce sont les valeurs de la société de Cortesià .

Citons d’abord, parmi ces valeurs, une certaine idée de la liberté et de l’indépendance: milices communales toulousaines résistant aux croisés de Montfort, camisards, maquisards, les Occitans ont toujours su lutter contre toute forme d’oppression politique, religieuse, idéologique.

On trouve également dans les textes dès le XIIème siècle une façon d'être que l'on appelera plus tard "convivencia", l’art de vivre ensemble (cum vivere).
Ce mot n’a pas d’équivalent en français.
Plus que de la tolérance, c’est la reconnaissance de l’autre dans toute sa différence et le désir de rentrer en relation avec lui.
Voici par exemple ce que disait le troubadour Peire de Vic (connu sous le nom de Moine de Montaudon) au XIIIème siècle au sujet de nos ancêtres ardéchois :
"Anc, de Vivares, non ac clam, qu’oms estrainz agues set ni fam ni fos cochaz."
( Il n'a jamais eu à se plaindre du Vivarais qu’un étranger y ait éprouvé la soif ni la faim, ni qu’il s'y soit trouvé angoissé).

Et puis, c’est en terre d’Oc, que fut inventé la fin'amor.

Que l’occitan soit votre langue maternelle ou non, que vous soyez natifs ou non de la terre d’Oc, que vous y habitiez ou pas, ou plus, si vous voulez connaître l'occitan et si vous appréciez les valeurs véhiculées par la culture occitane, alors soyez les bienvenus en Occitanie !

Oc






Bien sûr, nous vous remercions pour toute information sur tel mot particulier, telle tournure de phrase...que vous connaissez et que vous voudrez bien nous communiquer